La vaccination du chat

La vaccination de votre chat est une étape importante à ne pas négliger et à traiter en priorité.

 Vaccin chat

Car il s’agit du moyen le plus efficace actuellement pour combattre les principales maladies atteignant la population féline.

Le principe de la vaccination du chat est de stimuler les défenses de l’organisme et d’entretenir cette protection grâce à des injections de rappels. De nombreux vaccins existent, selon l’âge ou encore l’environnement de votre compagnon à quatre pattes. Nous avons classés les principaux dans deux grandes catégories :

  • Les vaccins dits « basiques » : les chats reçoivent habituellement des injections contre le typhus, le coryza, la chlamydiose, et la leucose féline (virus FeLV).
  • Les vaccins de « voyage » : comme pour les chiens, les chats doivent être systématiquement vaccinés contre la rage dès qu’ils passent les frontières. D’autres vaccins peuvent être exigés selon le pays de destination, il est donc recommandé aux propriétaires de se renseigner en amont.

Le chaton peut être vacciné à partir de huit ou neuf semaines. Les protocoles de vaccination comprennent parfois plusieurs injections rapprochées. D’une façon globale, des rappels annuels devront être effectués durant toute la vie de votre chat. N’hésitez pas à solliciter votre vétérinaire pour obtenir des informations plus précises notamment concernant le calendrier de vaccins.
De nombreux propriétaires cessent de vacciner leur animal lorsque celui-ci atteint un âge avancé. C’est une mauvaise décision qui peut entraîner de nombreuses complications et entraîner un décès prématuré. Sans noter que cela risque de lui ôter sa seule visite annuelle chez le vétérinaire, source d’identification d’éventuels autres affections qui peuvent être traités.

Malheureusement, il s’avère que les chats sont souvent moins vaccinés que les chiens. Les deux principaux cas sont les suivants : s’agissant de chats d’appartement, les propriétaires ne voient pas l’intérêt de les vacciner alors qu’ils ne sortent pas et pensent que leur chat n’est pas en danger. Le second cas est à l’opposé du premier et concerne les chats vivant principalement à l’extérieur de la maison familiale et qui restent d’une certaine façon « sauvage » ne recevant aucun soin particulier si ce n’est de l’eau, de la nourriture et un petit abri dans le jardin.

La vaccination n’est pas une option. C’est un soin primaire, au même titre que l’alimentation, que tout chat adopté devrait recevoir. C’est pour ces raisons que les maladies infectieuses du chat restent encore très difficiles à éradiquer et c’est pourquoi il est préférable de vacciner les chatons le plus tôt possible.

Le coût de la vaccination peut être pris en charge en tout ou partie par une mutuelle santé pour chat, comme celle d’April-Assurvet qui propose 2 forfaits de prise en charge des dépenses annuelles de prévention, telles que les vaccins.

Sources : http://www.cliniqueveterinairecalvisson.com/article-veterinaire-6-4-la-vaccination-du-chat
http://www.femmeactuelle.fr/animaux/veterinaire-les-conseils/quels-vaccins-pour-le-chat-urbain-00168

Assurvet est présent sur Annuaire Net-Liens

Partagez : 

Sur le même sujet :