Le Tartre

La dentition est un point à surveiller chez tous les chiens et chats car elle peut être le siège de complications sérieuses.Brossage de dents

Il faut surveiller et tenter de prévenir l’apparition du tartre qui est un dépôt, autour du collet de la dent, de sels calcaires contenus dans la salive. Le tartre apparait généralement vers l’âge de 5 ans chez le chien et à partir du sixième mois chez le chat (dents adultes). Les animaux de petite taille sont d’avantage touchés.

Un dentition entartrée peut dégénérer en pathologies douloureuses pour l’animal, telles que la gingivite ou la parodontite.

La gingivite est une inflammation qui conduit au retrait et / ou au décollement de la gencive. C’est une inflammation réversible des gencives c’est à dire qu’une fois sa cause éliminée (plaque bactérienne), elle disparait.

La parodontite est une affection inflammatoire irréversible du tissu non-gingival (ligament alvéolo-dentaire, cément et os alvéolaire) qui conduit au déchaussement de la dent. La parodontite est dite « inactive » quand il n’y  a pas de signe d’inflammation gingivale ou « active » en cas de destruction des tissus.

Le tartre est cause d’inconfort chez l’animal : mauvaise haleine, saignements, perte d’appétit, gémissements dus à la douleur.

L’installation du tartre peut être évitée :

  • en favorisant si possible une nourriture sèche qui raclera quotidiennement la dentition de l’animal.
  • en brossant régulièrement les dents de l’animal (au doigt ou à l’aide d’un bout de doigt munis d’un relief) avec un dentifrice adapté. Il est conseillé d’habituer l’animal dès son plus jeune âge car la manoeuvre est compliquée et inefficace s’il se débat. Le dentifrice peut être un atout car certains ont un goût de poulet et il n’est pas nécessaire de rincer après usage.
  • en donnant à votre compagnon des os ou lamelles de peaux séchées spécialement conçus pour racler la dentition. L’os à moelle peut être une bonne alternative car les chiens en sont fous, il est résistant, et sa forme favorise le « rognage ». Attention toutefois d’adapter la taille de l’os à la mâchoire du chien.

Si un détartrage s’avère toutefois nécessaire, votre vétérinaire pratiquera l’intervention sous anesthésie générale afin d’éviter stress et inconfort chez votre compagnon. Le détartrage est réalisé à l’aide d’appareils à ultrasons indolores qui fragmentent le tartre par vibrations.

Le vétérinaire pourra alors parfaitement examiner la dentition et vérifier si l’extraction de dents déchaussées est nécessaire.

L’intervention s’achève par un polissage des dents qui a pour but de ralentir une nouvelle formation de tartre, les gencives sont désinfectées et les saignements résorbés.

Le vétérinaire peut prescrire une alimentation spéciale et des antibiotiques pendant quelques jours afin d’éviter tout risque d’infection.

Le coût d’un détartrage est d’environ 100 € (soins + anesthésie). Si l’intervention conduit à d’autres opérations (extraction de dent) le tarif sera bien sûr différent.

Certaines mutuelles prévoient la prise en charge de tout ou partie du détartrage, à travers un forfait Prévention, parfois après 1 ou 2 ans d’adhésion.

Partagez :