La prévention anti parasites du chien

L’automne ne se résume pas seulement au temps qui se rafraichit et aux feuilles qui se colorent d’une robe aux camaïeux rouge et jaune. C’est aussi la bonne période pour protéger votre chien des éventuels parasites qui pourraient venir élire domicile sur sa peau.

La prévention anti parasites du chien

 

Les puces, tiques et phlébotomes sucent le sang de l’animal afin de se nourrir et d’obtenir des nutriments. Les puces ne représentent pas un grand danger lorsqu’elles sont occasionnelles et en petit nombre mais elles peuvent affaiblir un chien malade ou vieux, ainsi que créer de fortes démangeaisons si elles ne sont pas traitées. Il faut également souligner qu’elles sont des hôtes intermédiaires des vers plats (plus connus sous le nom de ténia ou encore de ver solitaire).

Contrairement aux puces, les tiques peuvent provoquer la mort d’un chien en une semaine car elles sont porteuses du virus de la piroplasmose (destruction des globules rouges) ou de la bactérie entrainant la maladie de Lyme (maladie inflammatoire grave). Enfin, les phlébotomes, morphologiquement proche des moustiques, peuvent transmettre la leishmaniose, maladie également mortelle à long terme via la dégradation de l’état de santé général du chien.

Il va de soi que les risques sont limités lorsque vous promenez votre chien en milieu urbain. A contrario, si vous habitez à la campagne et que vous appréciez les longues balades en forêts en compagnie de votre animal, il est indispensable de vérifier régulièrement que votre chien n’accueille pas des hôtes indésirables dans son pelage.

Comme nous l’avions souligné dans notre article « L’alimentation du chien », la bonne santé de votre compagnon à quatre pattes est un répulsif naturel pour ces types de parasites. Sa résistance réside principalement dans une alimentation riche, variée et de bonne qualité. Il existe également de nombreux traitements, (pipettes, sprays d’huiles essentielles, etc.) souvent recommandés par les vétérinaires, qui sont très efficaces pour protéger votre animal. Ces traitements sont d’ailleurs pris en charge en partie ou en totalité lorsque vous avez contracté une mutuelle pour votre chien.

D’une façon globale, nous vous conseillons d’inspecter continuellement l’état de votre animal. Les moments de câlin avec votre chien sont idéaux pour repérer d’éventuelles petites boules habituellement non présentes qui s’avéreront être des puces ou des tiques. N’oubliez pas que vous êtes également des hôtes de choix pour ces mêmes parasites. Après une balade à la campagne ou en forêt, il est fortement conseillé de vérifier que vous n’avez pas de puces ou tiques (zones chaudes du corps non recouvertes ou encore bas de pantalons)

Sources :
http://wamiz.com/chiens/guide/detecter-les-puces-tiques-et-vers-du-chien-1953.html
http://www.advantix.fr/fr/risques-de-la-maladie/maladies-liees-aux-phlebotomes.php
http://www.esccap.fr/arthropodes/phlebotomes-leishmaniose.html
http://wamiz.com/chiens/guide/tiques-et-puces-du-chien-soins-et-traitements-naturels-2089.html

Partagez :