Semaine du chien guide d’aveugle

Du 20 au 27 septembre dernier a eu lieu la semaine du chien guide d’aveugle organisée par la FFAC. Une bonne occasion de revenir sur quelques caractéristiques du chien guide d’aveugle, les détails de son apprentissage et en quoi il participe hautement à la qualité de vie de son maître déficient visuel.

Semaine du chien guide d’aveugle

Tout d’abord, et comme pour tout autre animal de compagnie, le chien guide est une présence. Il occupe, simplifie et facilite le contact avec l’extérieur. Lorsqu’on est déficient visuel, les déplacements hors du lieu de vie peuvent rapidement devenir compliqués. Le chien guide d’aveugle permet de les sécuriser, d’apporter plus de confort et donc d’éviter tout stress lié à une balade en ville ou en campagne.

Malgré l’existence de 300 races répertoriées pouvant être chien guide, les labradors, les golden retrievers et le croisement des deux races restent privilégiés. En effet, plusieurs critères doivent être pris en compte pour qu’une race puisse être choisie : la taille (entre 55 et 65 cm au garrot), l’entretien du poil (les poils longs et fournis sont proscrits), les qualités comportementales (un caractère souple et une grande capacité de concentration et de mémoire) et enfin les qualités sociales (la race doit avoir une image positive pour favoriser le contact avec l’extérieur).

Les chiens guides reçoivent une éducation très spécifique qui dure de 6 à 8 mois. Durant cette période d’apprentissage, ils apprennent à se déplacer en évitant tout obstacle qui peut représenter un danger ou une gêne (poteaux, voitures garées sur les trottoirs, etc.) et à réagir à des situations différentes (circuler au milieu d’une foule, ne pas avoir de réaction face à des congénères, etc.). L’apprentissage débute à l’âge de 12 mois alors que le chien aura déjà appris la propreté et les ordres de base au sein de sa famille d’accueil. Le jeune chiot est accueilli dès ces 2 mois dans ce cadre épanouissant qui va lui permettre d’intégrer les bases mais aussi lui apporter de l’affection au travers de câlins et de jeux. Cette étape indispensable dure jusqu’à 1 an et demi lorsqu’il sera devenu un chien guide exemplaire et qu’il sera prêt à être remis à une personne déficiente visuelle.
Issus d’écoles spécialisées, les chiens guides sont remis gratuitement à leur maître. Seuls les frais d’alimentation et vétérinaires (vaccination, tatouage, etc) sont à la charge du propriétaire. Les critères de sélection des chiens comprennent de nombreux points liés à la santé mais, comme tout autre animal, des impondérables peuvent survenir. Dans ce cas, il peut être intéressant d’envisager la souscription d’une assurance pour pallier à certains problèmes. De nombreuses formules sont proposées pour s’adapter au budget et aux besoins des maîtres.

Insérer lien vers les formules

Sources :
http://www.chiensguides.fr/site/2_le_chien_guide/vivre_avec_un_chien_guide.htm
http://www.chiensguides.fr/site/infos/faq.htm
http://www.toulouse.chiensguides.fr/1-27798-Le-role-des-familles-d-accueil.php

 

Partagez :